CES RADICAUX LIBRES
QUI SONT À L'ORIGINE
D'UN CERTAIN NOMBRE DE MALADIES

ET QUI ACCÉLÈRENT LE VIEILLISSEMENT DES TISSUS

sun2.gif (9443 octets)
Les travaux et publications consacrés aux radicaux libres sont nombreux. En effet, pour la période comprise entre janvier 1986 et juin 1987, il a été publié plus de 300 références mondiales. C'est Henri Laborit, le fameux physicien français, qui, un des premiers, signala l'existence et le rôle nocif des radicaux libres sur l'organisme.
L'organisme humain est le siège, même dans des conditions biologiques normales, de nombreuses réactions d'oxydation génératrice de radicaux libres. Il arrive qu'il ne parvienne pas à faire face à cette agression, soit à cause d'une chute du système enzymatique immunitaire, soit à cause d'une surproduction de radicaux libres.

Qu'est ce que les radicaux libres ?

L'aspect clé des radicaux libres, de leur génèse, de leur nocivité biologique fondamentale, peut se résumer brièvement à un apport, ou à un transfert l'électrons, sur des molécules biologiques stables, les faisant passer ainsi à un état de très grande instabilité et réactivité, entraînant elles-mêmes des réactions en chaîne.
Il s'agit d'agents oxydents hyperactifs, qui s'attaquent de façon privilégiée aux lipides polyinsaturés des membranes cellulaires, qui subissent ainsi des dommages irréversibles. A l'étape suivante, l'oxydation des lipides membranaires aboutit à la formation des lipoperoxydes, qui se décomposent en aldéhydes, parmi lesquels le plus important et le plus agressif : le malone-dialdéhyde (M.D.A.) qui est porteur de deux radicaux libres, manifestant une cytotoxicité et une histotoxicité très spécifiques et redoutables, en pontant transversalement les protéines, les lipides intracellulaires et l' A.D.N. Ce pontage, concerne les fibres d'élastine et de collagène dont les caractéristiques fonctionnelles sont gravement altérées.

Les principaux agents générateurs de radicaux libres sont : les rayons UV du soleil et la pollution.
Selon de nombreux spécialistes, les radicaux libres sont à la racine d'un grand nombre de pathologies au niveau de certaines cibles privilégiées. Les chercheurs sont aujourd'hui convaincus que les radicaux libres accélèrent le vieillissement.

Les cibles privilégiées des radicaux libres sont :

  1. l'appareil cardio-vasculaire (Y. Grosgogeat et collab. ont montré l'existence d'une production anormale de radicaux libres dérivés de l'oxygène au cours de l'ischémie myocardique).
  2. les maladies veineuses (les radicaux libres sont capables de créer de graves dommages aux fibres élastine et de collagène).
  3. le foie (l'importance spécifique de ses métabolismes oxydatifs et son rôle majeur dans différents processus de détoxication, font que le parenchyme hépatique voit naître des radicaux libres en quantité importante).
  4. l'appareil locomoteur : qu'il s'agisse des arthrites, ou des arthroses: l'appareil locomoteur semble être une cible de choix des radicaux libres. Les ions superoxydes interviendraient dans la réaction inflammatoire et dans l'apparition des phagocytes dans le liquide synovial de l'articulation enflammée. D'autre part, il a été vérifié in vitro que les ions superoxydes sont capables de dépolymériser l'acide hyaluronique et ce faisant  de diminuer de façon importante sa viscosité.
  5. l'oeil : c'est l'exposition directe du cristallin et de la rétine aux radiations ultraviolettes  qui leur vaut de subir de façon préférentielle, l'attaque des radicaux libres qui sont mis en cause dans la dégénescence maculaire et les cataractes séniles.
  6. le cerveau : la mise en évidence de lipo-pigments, comme la lipofuscine dans le tissu cérébral des sujets âgés est bien connue. Ces pigments semblent réfléter la formation à ce niveau de péroxydes lipidiques résultant des dégradations structurales et fonctionnelles des membranes cellulaires provoquées par les radicaux libres.

Comment se défendre des dangereux radicaux libres qui nous agressent en permanence.

Heureusement, les végétaux renferment des substances anti-oxydantes qui s'opposent à l'action néfaste des radicaux libres. Cependant, elles existent dans le végétaux en très faible proportion. La source la plus intéressante, parce qu'elle est renouvelable et relativement bon marché, ce sont les pépins de raisins. Citons également le chrysanthellum americanum, cette plante africaine, riche en flavones d'un type particulier dont il a été montré la capacité de piéger et de neutraliser les radicaux libres. On peut citer également le ginkgo biloba.
Bien que les produits contenant ces anti-radicaux libres soient coûteux, il faut les prendre à l'année longue pour se protéger. C'est parce qu'il faut être protégé toute l'année que nous avons mis sur le marché un produit dont chaque capsule contient la dose quotidienne moyenne nécessaire soit 120 mg. Ce produit présenté en pot de 100 capsules constitue un traitement de 100 jours à raison d'une capsule par jour et il est vendu aux prix de détail intéressant de 72 $ ce qui correspond à un coût journalier de 0,72 cents soit 3 à 6 fois moins cher que tout autre produit sur le marché.


PROANTHOCYANIDOLS

Chaque capsule contient :

Proanthocyanidols de pépins de raisons  120 mg

Inuline de chicorée                              280 mg

Format : 100 capsules
Posologie : dosage normal - 1 capsule par jour

                 

pour commander:

Lisette Jacques

        Hormonothérapie naturelle  -   Phytothérapie

860 René Hertel, Mont Saint-Hilaire

(Québec) J3H 5C4

Téléphone (450) 446-7745

Boîte vocale (514) 854-3179

Extérieur de Montréal 1-888-PRO-DHEA

Télécopieur (450) 446-7290

flechedroite7.gif (3867 octets)Écrivez-nous: jfs@colba.netflechegauche7.gif (4263 octets)

-